L'HISTOIRE DU RESEAU

Publié le par Le Réseauteur

Selon les informations recueillies à l’époque, il semble que cette faille téléphonique fut initialement découverte et exploitée en France par les résistants pendant la guerre. En effet, la nature électromécanique du système et la proximité des nombreux faisceaux de câbles (paires de fils de cuivre torsadées) créaient de par l’usure et l’humidité ambiante un phénomène d’induction autorisant la collision des communications. Cet effet était particulièrement marqué quand les abonnés étaient issus du même répartiteur. Les personnes appelant un même numéro (par exemple l’Horloge Parlante INF 84 00 ou un numéro non attribué) se retrouvaient donc fortuitement en communication entre eux. Malgré le message répétitif des PTT, ils réussissaient à s’entendre dans les « blancs » entre les messages.


Réseau Téléphonique avec disque PTT (cliquer pour écouter)

Certains réseaux fonctionnaient sans disque PTT. Il s’agissait de réseaux téléphoniques clandestins crées par le bon vouloir de certains techniciens travaillant, soit dans les centraux téléphoniques, soit chez les équipementiers. En effet, ces techniciens eux même pratiquant « le réseau ». Ils créaient en toute discrétion des raccordements provisoires sur certains joncteurs et diffusaient aux initiés les numéros d’appels concernés. Ces personnages faisaient la pluie et le beau temps du réseau en maitrisaient le temps de parole, sa qualité, l’ouverture et la fermeture du numéro d’appel. N’oublions pas que dans les années 70, les interminables rangées des centraux téléphoniques représentaient des kilomètres de fils et que les branchements « bizarres» étaient difficilement localisables. Ces sympathiques techniciens avaient du temps à revendre pour bricoler et « réseauter » !


Réseau Téléphonique 1974 (cliquer pour écouter)